Consultez les articles de presse d’ACM Advisory, expertise business plan, ingénierie construction en France.

Guillaume Nottin - Gérant

ACM

La gestion contractuelle : identifier les évènements susceptibles d'entraver

Créé en octobre 2011, ACM - Advisory est un micro-cabinet de conseil aux entreprises. Le cœur de métier de son fondateur est d’assister ses clients publics ou privés, des constructeurs principalement, et plus occasionnellement des maîtres d’œuvre et d’ouvrage, dans le traitement des litiges. Depuis l’appel d’offres, en passant par la formation et la gestion contractuelle quotidienne, jusqu’à la réclamation, voire le contentieux, le cabinet établit et suit les dossiers de réclamation, soit pour les revoir soit pour participer au litige. Entretien avec Guillaume Nottin, gérant et fondateur d’ACM-Advisory, qui a développé son expertise depuis 2001 au sein des cabinets KPMG et Argos Construction, après avoir travaillé chez Bouygues Bâtiments.

Quel est votre cœur de métier ?

Il s’agit d’un métier d’expertise, avec une vingtaine de missions en gestion contractuelle par an, dans la construction au sens large : construction indus-trielle, bâtiments ou génie civil. L’activité d’ACM-Advisory se répartit dans le secteur des travaux publics pour moitié, en ingénierie pour un tiers, et enfn dans les bâtiments. ACM-Advisory s’intéresse à la gestion contractuelle dans son ensemble. En amont, nous intervenons dans la prévention et la formation à la gestion contractuelle et à l’analyse des risques, puis nous prenons en charge l’ensemble de la gestion quotidienne du contrat avec revue et assistance des échanges pour l’identifcation des évènements susceptibles d’entrainer des réclamations et leur transmission dans les délais prévus contractuellement. Enfn, en cas de litiges et réclamations, nous montons le dossier de réclamation et participons aux négociations…

Quel est le sens de votre intervention ?

Le but de notre intervention est explicite dans le titre du cabinet, Alternative Contract Management. Il s’agit d’éviter le contentieux en préparant le dossier, petit à petit en amont, ou en étoffant le dossier de réclamation afn que la partie adverse comprenne que la négociation est préférable. Comme le disait un ancien PDG de Bouygues : « Dans la construction, la marge est plafonnée par le CA, mais la perte est potentiellement infnie, tant que le chantier n’est pas achevé ».

Quels sont vos atouts dans ce domaine ?

Notre positionnement est celui d’un tiers, d’une ressource externe ; cela limite les confits d’intérêt. De plus, nous avons la chance d’être indépendant, un micro-cabinet, mais avec des partenaires. Ceci nous confère des avantages : en cas d’incompatibilité d’un de nos partenaires, nous pouvons intervenir à sa place pour ou contre des clients avec lesquels celui-ci est déjà lié en proposant la même qualité de service et par ailleurs dans le cas de dossiers très importants nous pouvons mutualiser nos ressources. Nous proposons un accompagnement complet pour monter un bon dossier ; la gestion contractuelle inclut la participation aux courriers, aux réserves, aux ordres de services, etc. pour une réclamation éventuelle ou se défendre des pénalités de retard ou autres. Notre point fort est d’avoir un œil objectif sur la pratique et une bonne connaissance du risque maximal.

Quelles sont vos références ?

ACM Advisory intervient en France pour assister ses clients dans le cadre de marchés publics ou privés (travaux, conception réalisation, prestations intellectuelles), et travaille beaucoup avec le Maghreb, mais aussi dans les pays de l’Est, au Canada, dans le cadre de marchés publics, le cas échéant, sur des contrats type FIDIC. Nous collaborons avec les Italiens, des sociétés comme l’ANAS, Condotte d’Acqua, Pizzarotti, Rizzani de Eccher, et leurs fliales ; en France, avec les groupes Bouygues, Colas, Vinci, Suez (Degrémont), Razel-Bec, Guintoli, Idverde, Segex, Balas, mais aussi des PME. En ingénierie, nous intervenons auprès de sociétés plus généralistes comme SNC Lavalin, SAFEGE ou plus spécialisées comme Fondasol…

Publication sur le cabinet dans le journal l'Ingénieur Constructeur du 2ème trimestre 2015

Retour en haut de page

Médias - Presse